unimog-mania
! ! Toutes les photos qui défilent sont celles des membres d'Unimog Mania.
Inscrivez vous si vous voulez accéder à l'intégralité des rubriques,
ça vous prendra 30 secondes, c'est gratuit et vous n'aurez plus de pub !!


.
unimog-mania
! ! Toutes les photos qui défilent sont celles des membres d'Unimog Mania.
Inscrivez vous si vous voulez accéder à l'intégralité des rubriques,
ça vous prendra 30 secondes, c'est gratuit et vous n'aurez plus de pub !!


.

unimog-mania

site consacré à la gamme Mercedes Unimog
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-31%
Le deal à ne pas rater :
Resident Evil VIllage sur PS5 [Précommande]
48.51 € 69.99 €
Voir le deal

 

 Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10

Aller en bas 
AuteurMessage
nameless

nameless

Modéle de votre(vos) mogs : 406 (commune)
404 (ex-armée belge)
Localisation : Beauvechain
Pays : belgique
Nombre de messages : 217
Prénom : Olivier
Année : 404 de 1967
406 de 1985
Date d'inscription : 20/02/2010

Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10 Empty
MessageSujet: Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10   Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10 Icon_minitimeDim 11 Juin 2017, 20:32

Bonjour,

A part les caoutchoucs est ce que cette nouvelle essence pourrait attaquer d'autres organe sur un unimog 404?
Parce que on entend de tout...

Merci pour vos éclaircissements!!!
Revenir en haut Aller en bas
ESP2T

ESP2T

Modéle de votre(vos) mogs : 411 et 404
Localisation : >ELSASS...<
Pays : AUTRE
Nombre de messages : 1885
Date d'inscription : 13/02/2009

Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10 Empty
MessageSujet: Re: Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10   Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10 Icon_minitimeLun 12 Juin 2017, 10:25

Je ne saurait vraiment te répondre mais au boulot. ( je fais la réparation de 2 roues et motoculture) depuis qu'il existe ces essence je me retrouve avec des membranes abîmées des gicleurs et cuves de carburateur oxydés et j'en passe ça à vraiment l'air d'être de la merde...
Revenir en haut Aller en bas
mich

mich

Modéle de votre(vos) mogs : Mb Trac 800
Localisation : Clabecq
Pays : belgique
Nombre de messages : 1868
Age : 47
Emploi/loisirs : Opticien
Prénom : Mich...el
Année : 1981
Date d'inscription : 10/04/2010

Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10 Empty
MessageSujet: Re: Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10   Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10 Icon_minitimeLun 12 Juin 2017, 10:49

Pour les 404, je ne sais pas, mais pour les Iltis, il est fortement conseillé de passer à la 98...
Perso, j'avais fait un plein avec la nouvelle 95, et comme par hasard, une durite s'est mise à suinter...
Pour les tronço, et tondeuses, tout le monde préconise de passer à la 98...

Je suppose que le 404 ne doit pas échapper à la règle, mais quand à savoir si le problème ne se cantonne qu'au caoutchouc... scratch
Revenir en haut Aller en bas
zombinis

zombinis

Modéle de votre(vos) mogs : 421 141 de 1975 ancien PL belge et maintenant VL français
Localisation : MELLAC 29300.sud finistère bretagne
Pays : france
Nombre de messages : 2093
Age : 57
Emploi/loisirs : unimog et SLK
Prénom : christian
Année : 01/1975
Date d'inscription : 09/01/2009

Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10 Empty
MessageSujet: Re: Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10   Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10 Icon_minitimeLun 12 Juin 2017, 11:52

et pour nos voitures de tous les jours ?
mieux vaut aussi le 98 ?
scratch
Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10 Img_0910
Revenir en haut Aller en bas
nameless

nameless

Modéle de votre(vos) mogs : 406 (commune)
404 (ex-armée belge)
Localisation : Beauvechain
Pays : belgique
Nombre de messages : 217
Prénom : Olivier
Année : 404 de 1967
406 de 1985
Date d'inscription : 20/02/2010

Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10 Empty
MessageSujet: Re: Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10   Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10 Icon_minitimeJeu 22 Juin 2017, 21:03

Bref... c'est le flou total Mad Mad
Revenir en haut Aller en bas
fred

fred

Modéle de votre(vos) mogs : 411
Localisation : 09
Nombre de messages : 6352
Prénom : fred
Année : 61
Date d'inscription : 08/01/2009

Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10 Empty
MessageSujet: Re: Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10   Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10 Icon_minitimeJeu 22 Juin 2017, 21:27

Bonjour

avez vous eu des soucis de vieillissement avec cette essence ?

cette fin d'hiver alors que mon bidon de mélange avait 2 ou 3 mois ! d'un coup je me retrouve en rade avec 3 tronçonneuses , j'emprunte l'husky de ma soeur ! et hop quelques heures après !! Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10 334460

après ouvertures , galères , nettoyages puis changement de carbu , les stilhl tournent pas la husKy!
dans tous les carbu et même sur les parois des admissions j'ai eu un dépot collant comme une mince pellicule de miel !!

semaine dernière je sors le 350 dr !! je refais le plein avec un bidon d'essence "pas frais" ça ratatouille ! , j'ouvre !: idem! le boisseau , la durite d'admision, le venturi!! ça pègue !!

une idée de l'origine de ces dépots de "pègue"

à+
Revenir en haut Aller en bas
mich

mich

Modéle de votre(vos) mogs : Mb Trac 800
Localisation : Clabecq
Pays : belgique
Nombre de messages : 1868
Age : 47
Emploi/loisirs : Opticien
Prénom : Mich...el
Année : 1981
Date d'inscription : 10/04/2010

Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10 Empty
MessageSujet: Re: Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10   Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10 Icon_minitimeVen 23 Juin 2017, 11:45

J’ouïs dire par un revendeur de matériel de jardinage, que pour tout les petit moteur essence, cela faisait belle lurette que la 98 était conseillée... Apparemment, elle ne vieillit pas... En tout cas bien moins vite que la 95. Visiblement, la 95 E10 nettoierait les dépôts laissé par l’ancienne 95... Et bonjour les em...

Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
fred

fred

Modéle de votre(vos) mogs : 411
Localisation : 09
Nombre de messages : 6352
Prénom : fred
Année : 61
Date d'inscription : 08/01/2009

Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10 Empty
MessageSujet: Re: Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10   Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10 Icon_minitimeVen 23 Juin 2017, 22:24

Bonjour

je viens de trouver le texte ci dessous au sujet des "pègues" , traduit par gommes ! dans le texte

plus facile à lire là http://forums.moto-station.com/technique-et-mecanique-moto/68508-conservation-du-sp95.html



je le colle ici , pour prévenir la disparition de la page indiquée

Envoyé par Legecko
Avec tout ce qui se dit sur les carburants j'ai pensé que ce texte donnera quelques infos utiles a tous ceux qui se posent des questions....

L’empire d’essence....

...Depuis plus de 10 ans, je recueille des informations relatives aux super carburants disponible en France métropolitaine, leur histoire, leur conservation, les pannes, les trucs et astuces pour éviter les désagréments…
Je vous livre un résumé et mes expériences plutôt orienté sur les « super » carburant que sur le gazole, n’en déplaise a certains, qui peuvent apporter leurs pierre à l’édifice pour en augmenter la base de donnée.
Je ne parlerais pas du prix à la pompe ce sujet étant trop sensible et variable à souhait!!!!!

Bref historique

L’essence, dérivée du pétrole est découverte dans les années 1860
Dans les années 1920, l’ingénieur Thomas MIDGLEY (General Motors) découvre le TEL, tétraetyl de plomb, composé qui donne une meilleure lubrification aux températures élevées et une meilleure étanchéité aux sièges des soupapes, diminution du cliquetis, facilités au démarrage… le produit miracle ! Le carburant plombé….
Les moteurs de cette génération se contentaient d’un indice d’octane de 50 à 60
En 1939, les « additifs » font grimper l’indice d’octane à 78 pour le super et 69 pour l’ordinaire !!! (0.7 G/l de TEL) les moteurs sont de plus en plus performants
Vers 1970 l’indice d’octane passe à 93 pour le super et 85 pour l’ordinaire
Puis viens la valse des carburants avec plomb, sans plomb 1986, additivé, ARS, etc.
2000 disparition du super plombé 97, lutte contre la pollution, directive européenne 98/78/CE
Jusqu’en 2003 on trouvera du SP97 / SP98 additivé au potassium puis du SP 98 ARS anti récession de siège
Depuis 2004 il n’y a plus, en France que le Super sans plomb 95 et le 98…. OUF !!!
Sur le continent américain il y a des carburant été et hivers en fonction des latitudes….

Donc de nos jours, on fait avec les Carburant Sans plomb 95 RON et 98 RON (Le nombre qui suit le type de carburant représente l’indice d’octane RON ( research octane rating ) indice recherche, bas régime et accélération // MON ( motor octane rating) indice moteur haut régime / en charge, ces nombres sont différents).
L’indice d’octane est la mesure de la résistance à l’auto-inflammation dans un moteur à allumage commandé (Moteur a essence)….. pour le diesel on parle d’indice de Cétane.
Ce nombre correspond aux exigences spécifiques des moteurs, réglés et optimisés pour un type donné.

Reste a utiliser le bon carburant 95 ou 98 en fonction du véhicule et préconisations constructeurs, de son année de sortie, du type de pot (catalysé ou non) …toujours se reporter a ces préconisations !!!

Depuis 2000 les professionnels constatent des problèmes de fonctionnement, que se soit des moteurs anciens ou récents, mauvais démarrages, mauvais ralenti, trous a l’accélération….phénomène plus important sur les véhicules qui roulent peu. La cause principale étant l’encrassement du système d’alimentation due à une dégradation de l’essence.

La circulaire CPDP du 28 /10/1999 a contraint les pétroliers à modifier la formulation des essences en abaissant les teneurs de certains composants.
Parmi les plus connu, le benzène passe de 5% a 1%, les aromatiques passent de 60% a 46%, et les oléfines de23% a18%. (Chiffres de 2004) ils sont soumis a nouvelle baisse en 2005.
Or le benzène, les aromatiques et les oléfines sont les « ingrédients » de base qui permettent d’obtenir un fort indice d’octane pour se passer du TEL mais ont comme inconvénient d’être instable et mal conservés. (Sensibilité a l’oxydation et polymérisation)

Conservation du super SP 95 et SP 98

Si l’essence est consommée dans un délai inférieur à 3 mois, généralement il n’y a aucun souci (modification peu importantes)

Passé ce délai, le carburant subit des modifications chimique inexorable et sa composition se modifie avec le temps.

Il existe 3 stades distincts et indissociables pendant la période de stockage dans un réservoir ou un bidon …. (Entre 3 et 10 mois de stockage)

La volatilité, l’évaporation, l’oxydation

La volatilité est le pouvoir qu’a le carburant de se transformer en vapeurs, ce sont ces vapeurs qui s’enflamment dans la chambre de combustion. Elles dépendent de la température et du lieu de distribution (dépends de la latitude, commun aux USA… On parle de carburant été et de carburant hivers. Plus volatile en hivers qu’en été cela rends les démarrages plus facile)
L’indice d’octane chute lentement, jours après jours.

L’évaporation est une conséquence de la volatilité .Dans les réservoirs des véhicules les variations de températures jour/nuit forment un cycle. À cause de ces cycles les gaz volatiles sortent par les évents, on dit que les réservoirs « respirent ». Dans le réservoir le volume initial diminue lentement. D’autre part un autre phénomène apparaît ; lors de ces « respirations » de l’air +- humide entre dans le réservoir, il se crée alors de la condensation sur les parois du réservoir (cycle chaud /froid), apparition progressive du point de rosé, de fines gouttelettes d’eau se forment sur les parois, cette eau, plus lourde que l’hydrocarbure coule dans le fond du réservoir et contamine celui-ci .….en même temps, la partie de réservoir (métallique) émergée subit de la corrosion (rouille) au processus récurent…. Le réservoir est bon pour une restauration complète…ou son remplacement !!!

L’oxydation est alors en marche…..en effet ; la partie du liquide en contact avec cette masse d’air entretien une réaction d’oxydation avec l’oxygène de l’air, il se crée des radicaux libres suivit d’une polymérisation des oléfines ce qui provoque l’apparition de gommes…. (la teneur en gomme actuelle doit être au maximum de 5 mg/ 100ml, mais cette norme ne précise pas sa stabilité dans le temps).
Les gommes sont des particules de couleur et consistance de type caramel mou, a l’odeur forte, type goudron, elles se diluent difficilement.
Au bout de 10 à 12 mois dans un réservoir, l’essence a changé d’odeur (rance) de couleur, (brun rouge) et d’indice d’octane (plus faible) elle a tendance à s’enflammer moins facilement ou pas du tout ! D’autre part il y a contamination ; par l’eau de condensation (1g d’eau / litre d’air, donc un air chargé d’humidité fait baisser l’indice d’octane de 0.25 a .032 MON) et par la rouille des parois qui pollue le carburant …ce carburant n’est plus bon a utiliser.

Ces phénomènes sont fréquent surtout si il s’agit de carburant de basse qualité…les carburants que l’on trouve dans les stations de renommée internationales sont en général « gavés » d’additifs et sont moins sensible…

J’ai fait l’expérience suivante en présence d’un client têtu, qui réfutait mes explications : son moteur (monocylindre) refusant de démarrer après le plein à partir de son bidon de stockage.
Une analyse rapide m’indiquait que son carburant était contaminé a tel point qu’il était ininflammable par l’étincelle de la bougie d’allumage…j’ai donc trempé un doigt dans le réservoir et immédiatement allumé un briquet sur le doigt en question sous les yeux du client qui restait interloqué….le liquide ne s’est même pas enflammé !!!!Il en a immédiatement conclu que son carburant était mauvais et que mon analyse était correcte !!!

Cependant, au delà de 12 mois de stockage, les désagréments vont se multiplier. Le carburant dénaturé, vieux, rance, provoque la désagrégation des caoutchoucs (membranes, durits etc.) et peut aboutir au blocage des soupapes d’admission :
La gomme résiduelle (teneur normalisé a 5mg/l) est véhiculée par le carburant pendant les phases de temps moteurs, celle-ci se concentre et se dépose entre autre sur la queue de soupapes et les guides pouvant coller littéralement l’ensemble. Tant que le moteur est chaud il n’y a pas collage, dès que le moteur est refroidi, la polymérisation s’effectue et la gomme durcie. Cette gomme est facilement identifiable. Couleur brun rouge, consistance proche du caramel dur, odeur caractéristique, il est très difficile de la supprimer. Elle ne se dilue pas.

J’ai constaté ce phénomène sur des petit moteurs 4 temps industriel, type motobineuse, tondeuses, quelle que soit la marque ou la technologie, soupapes en tète ou latérales, les dégâts peuvent être très importants. Carburateurs bloqués, soupapes collées, tordues, tige de culbuteurs tordus, jusqu’à la casse de l’arbre à came par réaction !!!! Aucun produit chimique n’en vient à bout si la gomme a polymérisé, il faut tout démonter et nettoyer, gratter, brosser. Attention, il faut penser à vidanger tout le circuit carburant car la même panne peut survenir quelques heures après avoir tout nettoyé si on laisse ce carburant dénaturé dans le réservoir.

Toutes ces informations sont connues depuis de nombreuses décennies. Envoyé par Legecko
Avec tout ce qui se dit sur les carburants j'ai pensé que ce texte donnera quelques infos utiles a tous ceux qui se posent des questions....

L’empire d’essence....

...Depuis plus de 10 ans, je recueille des informations relatives aux super carburants disponible en France métropolitaine, leur histoire, leur conservation, les pannes, les trucs et astuces pour éviter les désagréments…
Je vous livre un résumé et mes expériences plutôt orienté sur les « super » carburant que sur le gazole, n’en déplaise a certains, qui peuvent apporter leurs pierre à l’édifice pour en augmenter la base de donnée.
Je ne parlerais pas du prix à la pompe ce sujet étant trop sensible et variable à souhait!!!!!

Bref historique

L’essence, dérivée du pétrole est découverte dans les années 1860
Dans les années 1920, l’ingénieur Thomas MIDGLEY (General Motors) découvre le TEL, tétraetyl de plomb, composé qui donne une meilleure lubrification aux températures élevées et une meilleure étanchéité aux sièges des soupapes, diminution du cliquetis, facilités au démarrage… le produit miracle ! Le carburant plombé….
Les moteurs de cette génération se contentaient d’un indice d’octane de 50 à 60
En 1939, les « additifs » font grimper l’indice d’octane à 78 pour le super et 69 pour l’ordinaire !!! (0.7 G/l de TEL) les moteurs sont de plus en plus performants
Vers 1970 l’indice d’octane passe à 93 pour le super et 85 pour l’ordinaire
Puis viens la valse des carburants avec plomb, sans plomb 1986, additivé, ARS, etc.
2000 disparition du super plombé 97, lutte contre la pollution, directive européenne 98/78/CE
Jusqu’en 2003 on trouvera du SP97 / SP98 additivé au potassium puis du SP 98 ARS anti récession de siège
Depuis 2004 il n’y a plus, en France que le Super sans plomb 95 et le 98…. OUF !!!
Sur le continent américain il y a des carburant été et hivers en fonction des latitudes….

Donc de nos jours, on fait avec les Carburant Sans plomb 95 RON et 98 RON (Le nombre qui suit le type de carburant représente l’indice d’octane RON ( research octane rating ) indice recherche, bas régime et accélération // MON ( motor octane rating) indice moteur haut régime / en charge, ces nombres sont différents).
L’indice d’octane est la mesure de la résistance à l’auto-inflammation dans un moteur à allumage commandé (Moteur a essence)….. pour le diesel on parle d’indice de Cétane.
Ce nombre correspond aux exigences spécifiques des moteurs, réglés et optimisés pour un type donné.

Reste a utiliser le bon carburant 95 ou 98 en fonction du véhicule et préconisations constructeurs, de son année de sortie, du type de pot (catalysé ou non) …toujours se reporter a ces préconisations !!!

Depuis 2000 les professionnels constatent des problèmes de fonctionnement, que se soit des moteurs anciens ou récents, mauvais démarrages, mauvais ralenti, trous a l’accélération….phénomène plus important sur les véhicules qui roulent peu. La cause principale étant l’encrassement du système d’alimentation due à une dégradation de l’essence.

La circulaire CPDP du 28 /10/1999 a contraint les pétroliers à modifier la formulation des essences en abaissant les teneurs de certains composants.
Parmi les plus connu, le benzène passe de 5% a 1%, les aromatiques passent de 60% a 46%, et les oléfines de23% a18%. (Chiffres de 2004) ils sont soumis a nouvelle baisse en 2005.
Or le benzène, les aromatiques et les oléfines sont les « ingrédients » de base qui permettent d’obtenir un fort indice d’octane pour se passer du TEL mais ont comme inconvénient d’être instable et mal conservés. (Sensibilité a l’oxydation et polymérisation)

Conservation du super SP 95 et SP 98

Si l’essence est consommée dans un délai inférieur à 3 mois, généralement il n’y a aucun souci (modification peu importantes)

Passé ce délai, le carburant subit des modifications chimique inexorable et sa composition se modifie avec le temps.

Il existe 3 stades distincts et indissociables pendant la période de stockage dans un réservoir ou un bidon …. (Entre 3 et 10 mois de stockage)

La volatilité, l’évaporation, l’oxydation

La volatilité est le pouvoir qu’a le carburant de se transformer en vapeurs, ce sont ces vapeurs qui s’enflamment dans la chambre de combustion. Elles dépendent de la température et du lieu de distribution (dépends de la latitude, commun aux USA… On parle de carburant été et de carburant hivers. Plus volatile en hivers qu’en été cela rends les démarrages plus facile)
L’indice d’octane chute lentement, jours après jours.

L’évaporation est une conséquence de la volatilité .Dans les réservoirs des véhicules les variations de températures jour/nuit forment un cycle. À cause de ces cycles les gaz volatiles sortent par les évents, on dit que les réservoirs « respirent ». Dans le réservoir le volume initial diminue lentement. D’autre part un autre phénomène apparaît ; lors de ces « respirations » de l’air +- humide entre dans le réservoir, il se crée alors de la condensation sur les parois du réservoir (cycle chaud /froid), apparition progressive du point de rosé, de fines gouttelettes d’eau se forment sur les parois, cette eau, plus lourde que l’hydrocarbure coule dans le fond du réservoir et contamine celui-ci .….en même temps, la partie de réservoir (métallique) émergée subit de la corrosion (rouille) au processus récurent…. Le réservoir est bon pour une restauration complète…ou son remplacement !!!

L’oxydation est alors en marche…..en effet ; la partie du liquide en contact avec cette masse d’air entretien une réaction d’oxydation avec l’oxygène de l’air, il se crée des radicaux libres suivit d’une polymérisation des oléfines ce qui provoque l’apparition de gommes…. (la teneur en gomme actuelle doit être au maximum de 5 mg/ 100ml, mais cette norme ne précise pas sa stabilité dans le temps).
Les gommes sont des particules de couleur et consistance de type caramel mou, a l’odeur forte, type goudron, elles se diluent difficilement.
Au bout de 10 à 12 mois dans un réservoir, l’essence a changé d’odeur (rance) de couleur, (brun rouge) et d’indice d’octane (plus faible) elle a tendance à s’enflammer moins facilement ou pas du tout ! D’autre part il y a contamination ; par l’eau de condensation (1g d’eau / litre d’air, donc un air chargé d’humidité fait baisser l’indice d’octane de 0.25 a .032 MON) et par la rouille des parois qui pollue le carburant …ce carburant n’est plus bon a utiliser.

Ces phénomènes sont fréquent surtout si il s’agit de carburant de basse qualité…les carburants que l’on trouve dans les stations de renommée internationales sont en général « gavés » d’additifs et sont moins sensible…

J’ai fait l’expérience suivante en présence d’un client têtu, qui réfutait mes explications : son moteur (monocylindre) refusant de démarrer après le plein à partir de son bidon de stockage.
Une analyse rapide m’indiquait que son carburant était contaminé a tel point qu’il était ininflammable par l’étincelle de la bougie d’allumage…j’ai donc trempé un doigt dans le réservoir et immédiatement allumé un briquet sur le doigt en question sous les yeux du client qui restait interloqué….le liquide ne s’est même pas enflammé !!!!Il en a immédiatement conclu que son carburant était mauvais et que mon analyse était correcte !!!

Cependant, au delà de 12 mois de stockage, les désagréments vont se multiplier. Le carburant dénaturé, vieux, rance, provoque la désagrégation des caoutchoucs (membranes, durits etc.) et peut aboutir au blocage des soupapes d’admission :
La gomme résiduelle (teneur normalisé a 5mg/l) est véhiculée par le carburant pendant les phases de temps moteurs, celle-ci se concentre et se dépose entre autre sur la queue de soupapes et les guides pouvant coller littéralement l’ensemble. Tant que le moteur est chaud il n’y a pas collage, dès que le moteur est refroidi, la polymérisation s’effectue et la gomme durcie. Cette gomme est facilement identifiable. Couleur brun rouge, consistance proche du caramel dur, odeur caractéristique, il est très difficile de la supprimer. Elle ne se dilue pas.

J’ai constaté ce phénomène sur des petit moteurs 4 temps industriel, type motobineuse, tondeuses, quelle que soit la marque ou la technologie, soupapes en tète ou latérales, les dégâts peuvent être très importants. Carburateurs bloqués, soupapes collées, tordues, tige de culbuteurs tordus, jusqu’à la casse de l’arbre à came par réaction !!!! Aucun produit chimique n’en vient à bout si la gomme a polymérisé, il faut tout démonter et nettoyer, gratter, brosser. Attention, il faut penser à vidanger tout le circuit carburant car la même panne peut survenir quelques heures après avoir tout nettoyé si on laisse ce carburant dénaturé dans le réservoir.

Toutes ces informations sont connues depuis de nombreuses décennies.


à+
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10 Empty
MessageSujet: Re: Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10   Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos avis sur la nouvelle essence sp95 E10
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
unimog-mania :: LES MODELES :: Unimog 404 :: forum-
Sauter vers: